L'Alliance Globale contre les Mutilations génitales féminines (AG-MGF) est une organisation ombrelle qui mobilise les femmes et les hommes de toutes les cultures avec des stratégies innovantes de collaboration scientifique et de communication qui mutualisent les savoirs et les savoirs-faire et contribue à accroitre l'efficacité de la communauté luttant contre les MGF. L'AG-MGF s'appuie sur des collaborateurs tels que les Agences ou programmes des Nations Unies concernés, les gouvernements, les petites et moyennes ONG basées sur le terrain, la société civile, le secteur privé et les donateurs.

Les projets :

 

Plateforme d'information et de recherche

 

Cliquez pour voir une version plus large

 
L'Alliance Globale contre les Mutilations génitales féminines (AG-MGF) propose de créer la première plateforme mondiale d'information et de recherche sur les MGF, porte d'entrée à un large éventail de ressources pour les petites ONG actives sur le terrain et la communauté luttant contre les MGF. Le Portail permettra d'avoir accès à une cartographie mondiale de tous les acteurs-terrain afin de savoir qui fait quoi depuis quand et leurs performances, il donnera accès à une base de données de littérature complète et à jour sur les MGF. Il permettra aux organisations d'échanger, de partager leurs modèles d'éradication et stratégies nationales d'abandon, sans compétition.

 

Conférences, Symposia

 
 

 
Afin d'augmenter la visibilité de la cause en dehors des sphères médicales et associatives, l'AG-MGF organise depuis 2014 des Conférences de Haut Niveau à Genève rassemblant experts, sommités médicales en matières de réparation chirurgicale des organes génitaux féminins, Missions Diplomatiques accréditées auprès des Nations Unies, Ambassadeurs, Ministres de l'Education et de la Santé, la société civile, le grand public et les médias afin de faire annuellement un état des lieux de la lutte mondiale contre les  MGF et de communiquer ses progrès dans diverses sphères de la société civile internationale.


 

Chaire universitaire spécialisée sur les MGF

 

Cliquez pour voir une version plus large

 
 
En réponse à la Résolution des Nations Unies RES/A/67/147 adoptée le 20 décembre 2012 bannissant mondialement les MGF et exhortant les Etats à "Intensifier l'action mondiale visant à éliminer les MGF", l'AG-MGF propose la création de la toute première Chaire Universitaire transdisciplinaire se spécialisant les MGF et autres violences uro-génitales. En collaboration avec une Université africaine et des Universités européennes, la Chaire développera des outils d'évaluation des projets sur le terrain afin de les optimiser et travaillera à l'harmonisation de la méthodologie dans la collecte des données afin que les statistiques sur les MGF soient comparables et à jour.

 

Formation et éducation

 
 

 
La Chaire Universitaire en Santé Publique et Droits Humains se spécialisant sur les MGF permettra de créer une formation spécialisée pour les gynécologues, urologues, obstétriciens, pédiatres, psychiatres, psychologues et travailleurs de la santé. Elle aura donc un double impact sur le terrain: statistiques comparables, méthodologies comparables, optimisation des projets sur le terrain et une formation sur mesure pour tous les intervenants de la santé. Des champs d'études négligés tels que le coût économique des MGF y seront  développés. L'AG-MGF prévoit collaborer avec des organisations telles que l'Institut de Santé Génésique du Dr Pierre Foldès à Paris.

 

Cliniques mobiles


L'AG-MGF propose, sur le terrain, l'utilisation d'une Unités Mobiles d'Urgence pour améliorer la prévention, le traitement médical et psychologique et la réponse légale dans la prise en charge locale des victimes des MGF. Ces Unités collaboreront idéalement avec des acteurs terrains tels que Médecins Sans Frontières ou Médecins du monde. Les Unités mobiles pourront elles aussi utiliser le système d'alerte et de prévention créé par l'AG-MGF et dont la technologie simple permet d'agir immédiatement. Elles seront en réseau avec les ONG, la police locale et les gendarmes locaux, les Casques Bleus de l'ONU pour les Missions de maintien de la Paix impliquées dans la prévention des violences basées sur le genre, les juges et les tribunaux pour l'application des lois nationales.

 

Plaidoyer et sensibilisation

 
 
L'AG-MGF utilise la Culture, la Musique et les Arts dans toutes ses campagnes de sensibilisation, une approche soutenue par l'UNESCO qui lui accorde son patronage et logo. En réponse à la Résolution des Nations Unies A/RES/67/147 exhortant les Etats à intensifier les activités d'éducation et de sensibilisation, à promouvoir le rôle clé des hommes dans l'abandon mondial des MGF et afin de mobiliser la participation des hommes et des femmes de toutes les cultures, l'AG-MGF a été la première organisation à introduire la participation des Première Nations du Canada, afin d'augmenter la visibilité de la cause auprès de toutes les communautés.